Mon combat contre l’eczéma

Je vous préviens, cet article risque d’être très long. En effet, je vais vous expliquer mon “combat” contre l’eczéma et tout ce que ma peau a subi : traitements, crises, améliorations …

Je fais cet article pour vous faire partager  mon “expérience” mais surtout pour  vous éviter de reproduire les mêmes erreurs que moi dans le choix de certains traitements ou de certaines crèmes. Bien sur, certains me diront qu’un traitement peut fonctionner sur certaines personnes mais pas sur d’autres, et je suis entièrement d’accord, chacun réagit à sa manière, mais j’espère vous aiguiller au mieux dans votre quête du traitement qui viendra à bout de votre eczéma


Commençons par le début -> Mon enfance👶.

En effet, bien qu’ayant toujours eu la peau sèche, mon eczéma ne s’est déclaré que vers l’âge de 6 ans mais n’était pas aussi “grave” que celui que j’ai eu en grandissant : j’avais seulement quelques plaques dans le creux des bras qui disparaissaient ou réapparaissaient en fonction des périodes (stress/ no stress) .

C’est à partir de Juin 2013 que mon eczéma a commencé à s’aggraver et à se généraliser. Il démangeait de plus en plus, se répandait dans tout le creux du bras, et sur l’arrière des jambes.

Eczema bras

Été 2014 : c’est le drame ! “La grande période de révolution”la période la plus difficile que j’ai connue en matière d’eczéma. Pourquoi ? Certains me diront l’émotion,  d’autres un mal être , ou même un stress permanent.

Effectivement, tout ceci a beaucoup joué sur l’état de ma peau.

J’appelle ça “la grande période de révolution”, parce que j’ai assez mal vécu cette période. Mon eczéma me démangeait tout le temps : matin, midi, soir et NUIT. Je ne dormais plus des nuits, ça me démangeais énormément et j’étais obligée de me bander les bras ainsi que les mains pour ne pas me gratter.

Malheureusement, c’était tellement puissant que je finissais par arracher les bandes pendant la nuit. Je m’arrachais la peau, mes bras étaient dans un piteux état.  La journée, n’arrivant pas à me “canaliser”, je me grattais comme une folle, jusqu’à saigner, à pleurer, à sautiller partout. Et puis, surtout, un complexe s’est créé petit à petit , j’avais honte de montrer mon corps plein de plaques rouges, plein de croutes.

J’étais à la limite de la dépression…..

Mon eczéma était suintant, et il grandissait de jour en jour.
ETE 2014Excusez moi pour la qualité des photos, elles ne devaient pas être publiées. 


En ce qui concerne les TRAITEMENTS:

J’aborde ceux que j’ai pu suivre et mon avis reste personnel, comme je l’ai dit plus haut, chacun peut réagir d’une façon différente à tel ou tel produit.

J’ai été suivie par plusieurs dermatologues, j’ai beaucoup changé de praticien durant mon adolescence. Je crois que j’en ai vu 7 au total…
Et à chaque fois, la même déception: ils me promettaient la guérison mais rien ne se passait. Pire encore, mon eczéma s’aggravait. Ils n’étaient capables que de prescrire de la cortisone… “Eh oui, la cortisone c’est magique! TADAM 🎉”: au bout de 3 jours on n’a plus rien, notre eczéma disparait comme par magie. Mais ce qu’il faut savoir c’est que, malgré une amélioration fulgurante, la cortisone ne soigne pas le problème en lui même, elle ne fait qu’en faire disparaître les symptômes. Dès qu’on arrête le traitement, les démangeaisons reprennent de plus belle et l’eczéma est même plus fort qu’avant le traitement.

Pour ma part, j’ai eu pas mal de crèmes comme :

– Diprosone

-Efficort lipophile (classe III)

– Protopic 

– Tridesonite 

– Xyzall, Atarax (cachets)….

Le problème s’aggrave au fil du temps…

Après avoir utilisé la cortisone (crème + comprimés) pendant plus d’un an et demi et  avoir pris du poids, j’ai littéralement vu ma peau se détruire peu à peu. Je devais changer de crème assez souvent car ma peau s’habituait très vite et au bout d’un ou deux mois la crème en question ne faisait plus effet.

Le pire dans tout ça, c’était l’état de ma peau au bout d’un an de traitement, dès que je me grattais – même “délicatement” – elle s’arrachait et saignait immédiatement.

C’est à ce moment là, que j’ai dis STOP, que j’ai arrêté de voir tous ces dermatologues qui me répétaient tous la même phrase “mais mademoiselle, votre eczéma ne se soignera jamais si vous ne voulez pas utiliser de cortisone” 😤. Je ne voulais plus utiliser cette saleté.
Ce fut extrêmement difficile, mon eczéma ressortait de plus en plus, j’avais souvent envie de craquer, de choisir la facilité et d’utiliser à nouveau mes crèmes à base de cortisone mais j’ai résisté : je les ai toutes jetées.

C’est alors que j’ai décidé de me soigner avec des produits naturels 🍃. (j’ai évidemment fait tous les tests allergiques qui puissent exister).

Ayant plusieurs allergies, j’ai suivi plusieurs désensibilisations qui n’ont rien donné, hormis une aggravation de mon eczéma (moi poisseuse ? nooooon …..)
Beaucoup de personnes m’ont dit de tester l’homéopathie, chose que j’ai faite et … QUI A FONCTIONNÉ.

L’homéopathie vise à découvrir et à traiter le problème de fond, et non pas à en traiter uniquement les symptômes (ici, l’eczéma).  Les avis sur la question divergent radicalement et divisent même le corps médical car il n’existe aucune preuve scientifique de l’efficacité d’un tel traitement.Mais en ce qui me concerne, ça a fonctionné  à merveille.

 Avez-vous aussi testé cette médecine douce ?

Mon traitement se présente  sous cette forme :

Traitement homeo

Il faut savoir  que ce traitement est assez contraignant. En effet, ce genre de traitement ne fait pas guérir votre eczéma en trois temps trois mouvements, il faut du temps pour trouver le traitement  adapté à votre situation; l’homéopathie est une médecine qui est dite “personnelle”, mon traitement ne conviendra pas à une autre personne par exemple.
L’homéopathe, durant les rendez-vous, vous pose des questions sur vous, votre caractère, vos habitudes, vos humeurs et votre alimentation. Et c’est seulement à partir de là qu’il va créer VOTRE traitement.
Pour suivre ce genre de traitement, il ne faut pas être tête en l’air mais assidu : Beaucoup de granules, beaucoup de solutions buvables sous forme d’ampoules…

Homeopathie

Puis comme je vous l’ai dit, ça ne guérit pas le problème à 100%, le terrain eczémateux reste malgré tout.

En complèment de ce traitement et en plus des anti-allergènes que je prends chaque jour, je suis scrupuleusement une routine soin (que je change régulièrement pour éviter l’accoutumance) et je suis les 10 conseils indispensables pour vivre quotidiennement avec son eczéma.

Depuis, mon eczéma est toujours là, mais il a largement diminué (🌋) et ressort seulement en grande période de stress  (oui je suis une grande stressée 😒). Par contre, mon eczéma disparait complétement (ouais ouais genre plus rien du tout 😍) quand je suis dans le sud : soleil, plage, eau de mer et encore du soleil, la vie sous les cocotiers quoi.  Je suis partie à Montpellier, au bout de 1 semaine je n’avais plus rien du tout. Je sais ce qui me reste à faire : BONJOUR le sud 🌴

Voilà un aperçu de mon bras de fer contre l’eczéma. J’ai fait cet article pour partager avec vous cette “misère” et pour vous montrer que vous n’êtes pas seul dans ce cas. Je ne me voyais pas continuer à écrire mes articles sans vous parler de mon problème et de la façon dont je le vis.

Et surtout, je l’ai fait pour que,vous aussi, vous puissiez partager votre expérience (ça fait du bien !!). Alors, n’hésitez pas à apporter votre témoignage en commentaire.

De gros bisous et …

Prenez soin de vous et aimez-vous quels que soient vos problèmes.

Share

17 comments on “Mon combat contre l’eczéma

  1. Un vrai combat, c’est sûr !

    • Oui, et pas des moindres …
      Bisous à toi
      Mona ♡

  2. super article Mona !
    Comme je l’ai dans un autre article, même combat en effet 🙂
    Je trouve enfin quelqu’un qui a vécu la même chose que moi ! Quand je vois tes photos, je ne vois aucune différence avec la couleur des miens il y a un an, je ne voyais plus la couleur de ma peau, les gens me regardaient comme une pestiférée et les nuits… blanches, à se gratter jusqu’au sang fin à se renfermer sur soi quoi.
    Si tu dis que l’oméopathie a fonctionné pour toi alors j’ai envie d’essayer parce qu’il est en train de revenir et je n’arrive pas à le controler… la cortisone ne me plait guère, sauf pour calmer quand je craque.
    C’est marrant que tu vives à Montpellier aussi, Elodie et moi y vivons également ! Et pour ma part, le sud n’agit pas sur ma malédiction ! Sauf milieu Aout quand j’ai bien pris le soleil :p
    Bisous Mona
    Mathilde

    • Merci beaucoup pour ce compliment, ça me fait extrêmement plaisir.
      Ouah en effet, on a vécu la même chose, c’est fou. Merci d’en parler, je me sens moins seule.
      Pour moi, oui, l’homéopathie a fonctionné à merveille.
      Ahhh, la cortisone, ne m’en parle pas, je suis contre cette cochonnerie qui a détruit ma peau… Evite même dans les pires moment, je t’assure !
      Je vis à Nancy (la lorraine …), hélas je ne vis pas à Montpellier. Je vais dans le Sud seulement pour les vacances; ça doit être pour ça les bien fait.
      Encore merci d’avoir partager ton expérience.
      Bisous à toi
      Mona ♡

  3. Articles plus lovables et touchants les uns que les autres! Des bisous, des bisous, des bisous!

  4. COUCOU, je me suis complètement retrouvée dans ton article, l’eczéma est un sujet qui me touche personnellement puisque je le “traîne” depuis bébé.
    Tout comme toi la cortisone ( ce poison ) est à bannir tant que possible. C’est vrai que c’est la solution la plus facile, mais elle n’en vaut vraiment pas la peine.

    Ce tournée vers les produits naturels à été mon salut si je peux dire ça comme ça

    • Hello ma belle !
      Qu’on se le dise c’est l’HORRREUR !!
      Je suis comme toi j’adore tout ce qui est naturel et j’ai lu un peu tes articles sur l’huile de ricin (huile que j’adore) ils sont top !
      Bisous à toi
      Mona ♡

      • Merci ma belle contente que ça t’a plu !
        En tout cas courage à toute celle qui sont dans notre cas …
        Bisees!

  5. bonjour Mona ! Je vois que tu as commencé à t’orienter vers la bonne voie, en te soignant mieux et plus en douceur. Mais l’eczéma peut disparaitre to-ta-le-ment, oui tu as bien entendu, car c’est mon cas. Je suis atteinte d’une maladie auto-immune, avec en plus 4 types de dermatoses. Aujourd’hui, je n’ai plus rien, et aucun médicaments. La formule ? La nourriture ! Trouver les intolérences alimentaires et supprimer les aliments responsables pendant un moment et essayer de les réintroduire ensuite. On regarde ce qui se passe. Personnellement, je n’ai pas pu remanger de tout, mais ce n’es pas grave, j’ai trouvé tant d’autres bonnes choses !!!
    Pour le test, va voir imupro, intolsanté. Lis bien et regarde la vidéo. Et choisis le test qui te semble le plus raisonnable en fonction des aliments que tu consommes. Tu peux essayer de le faire financer par ta mutuelle si elle est sympa ( faire une demande spéciale de prise en charge).
    Voilà ! Tiens-moi informée ? Et bonne route !

    • Bonjour Bymima et OUAH totalement, vous en avez de la chance, enfin si je puis dire..
      Et bien figurez-vous que OUI, je me suis renseignée et je comptais faire un article sur “ces intolérances” puisque j’en ai parlé avec mon homéopathe, et je compte bien le faire avec le gluten et le lactose.
      Mais je vous avouerez que j’ai un peu de mal avec les restrictions de la sorte..
      Merci de m’avoir fait part de votre expérience puisque ça va surement me déterminer à le faire.
      Je vous tiendrais informer avec plaisir.
      Bisous à vous.
      Mona ♡

  6. Salut Mona,

    Sympa ton blog, malgré qu’il soit orienté vers une population féminine. J’ai moi aussi un peu près ton âge et je souffre d’eczéma depuis l’enfance. Ayant eu des périodes de rémission et puis des poussés plus au moins grave. L’eczéma voyage aussi dans le corps, c’est comme ça que du plus des coudes il se déplace vers le cuir chevelu puis vers le visage et le cou. Il est bien vrai que cette maladie est totalement sous estimée par le corps médical qui prodigue des conseils tous plus débiles les uns que les autres. Le gens ne comprendront jamais ce que c’est de se lever le matin et ne pas vouloir sortir à cause de l’apparence qu’on a.

    Malgré cela, il y a un énorme travail à faire sur sois, notamment pour que l’eczéma n’évolue pas dans un grattage compulsif (qui est une toute autre maladie!).

    Je suis personnellement dans ce cas, c’est à dire qu’en soit, l’eczéma ne démange pas tant que ça mais c’est l’habitude que tu prends de te gratter avec les années qui fait que ça gratte.

    La nervosité et le stress sont la cause principale d’un eczéma d’adulte et la seule thérapie contre c’est la maîtrise de sois.

    Que personne ne se décourage, malgré mon eczéma je fais un travail qui demande un déplacement en clientèle très fréquent et une bonne présentation.

    Comme quoi, tout se passe dans notre tête.

    Courage et continue ton blog, ça en aidera plus d’une (un) :).

    Bonne suite

    Max

    • Hello Max,
      AHHH ENFIN un mec dans ce monde de fille.
      Oui je sais et je suis tout à fait d’accord avec toi, mon blog est plus centré sur la beauté féminine.
      En ce qui concerne mes articles abordant l’eczéma, je vais faire de mon mieux pour que les garçons se sentent à l’aise et ose commenter (comme toi, et je t’en remercie) parce que OUI, les gars aussi souffre de ce problème horrible.
      Fini les hello mes chériEs et bonjour au hello mes chériS.
      Je valide tout ce que tu as dis et je suis tout à fait d’accord avec toi au niveau des démangeaisons (je suis dans le même cas).
      Tout est dans la tête, OUI…

      Encore merci d’être passé sur mon blog et surtout d’avoir commenter.
      A bientôt
      Mona ♡

  7. Votre billet très instructif, le bien-être s’épanouit dans la convivialité, dans la résonance avec le bien-être d’autrui.

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous. Nous pouvons même y rajouter la stabilité. Contente de votre commentaire.
      Mona ♡

  8. Bonjour Mona! Je suis allée voir UN dermatologue dans ma vie et a part le prescrire la cortisone … C’était tout mdr! J’ai aussi vécu une periode (été 2012) avec les mains suintantes d’eczéma… J’en avais tellement que je n’arrivais plus à ouvrir ou fermer complètement ma main … (Il faut dire aussi que je ne mettais pas trop de crème, j’en avais vraiment marre) mais maintenant c’est FINI! Je me met de la crème bio sans parfum et tout tous les matins et du beurre de karite pur apres la douche! Puis dans la journée je mets de l’aloe Vera! Je suis au taquet ! Je pense aussi me faire une cure de jus d’aloe mais bon faut convaincre ma mere …
    Bisous bisous et courage

  9. Hello Mona,
    merci pour ton post (et ton blog), comme toi et les autres je subis ce foutu eczema depuis l’enfance, et ai vécu des périodes d’enfer pas possible. Tes photos me rappellent une période bien sombre de ma vie, car j’ai l’impression d’y voir mes propres membres, les souvenirs des crises de larmes en sortant de la douche, l’inconfort permanent et un malêtre incroyable.
    Aujourd’hui ça va plutôt mieux même si comme tu le dis, le terrain est toujours là, je ne suis donc pas guérie, mais vu que plus mûre, et mieux dans ma tête, je pense que que la partie stress est réduite, et je croise les doigts pour ne plus repasser par des crises aussi violentes que la tienne. Next steps je repasse chez l’allergologue en checkup complet (je fais bien sûr énormément d’allergies sinon c’est pas drôle), peut être un essai de désensibilisation mais ça me fait un peu peur en effet, et je vais surement passer très rapidement aux cosmétiques maison naturels (à base d’avocat, aloe etc) pour arrêter de me mettre n’importe quoi sur la peau, parce que je pense que même les La Roche Posay, Avène, Uriage et autres chez qui je suis abonnée, il n’y a pas que des bonnes choses…
    J’avoue ne pas arriver à me passer du Protopic ou d’un peu de cortisone pour l’instant dans les petites crises, en fonction des zones (dur à assumer sur le visage, et très inconfortable en dishydrose sur les mains), mais l’objectif à long terme est aussi de stopper toutes ces saloperies.
    Depuis peu aussi je tente les capsules d’huile d’Onagre et de boire le plus possible pour hydrater de l’intérieur ma peau de croco et ne pas favoriser les crises, c’est trop tôt pour voir la différence mais ça ne peut pas faire de mal. Je testerai surement aussi le Jus d’Aloe.
    Si tu as des recettes maison de crèmes ou autres qui marchent sur toi, n’hésite pas.
    En tous cas c’est agréable de trouver des articles là dessus sur un blog, preuve qu’on n’est pas toutes les mêmes, et pour trouver des produits qui ne vont pas nous pourrir encore plus la peau 😉
    Bonne continuation.
    PS : j’ai rencontré dans ma vie 2 filles qui avaient réussi à se débarrasser à 100% de l’eczema, c’est donc possible, on y croit !

    • Coucou Chloé,
      Ton petit PS m’a tout de suite remonté le moral. OUI, il faut y croire, il ne faut surtout pas se laisser abattre. Mais c’est tellement difficile au moment des crises.
      Merci à toi d’avoir pris le temps de raconter une partie de ton histoire, ce blog est aussi ici pour récolter le maximum de témoignage et surtout, s’entraider.
      Ah, les capsules d’Onagre jamais testé, je vais me renseigner dessus. Oh oui, je te conseille le jus d’Aloe Vera c’est top.
      ON VA Y ARRIVER, J’EN SUIS SUR.
      Merci ma jolie.
      A très bientôt
      Mona ♡

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *